Recherche avancée

2019, L’Odyssée des finances publiques

Contrôle budgétaire et contrôle de légalité
Publié le 1er avril 2019 - Mis à jour le 19 avril 2019
Focus
2019, L’Odyssée des finances publiques
© Fotolia

L'intelligence artificielle représente un enjeu stratégique pour l'exécutif actuel. La mission « Villani » avait déjà rendu un rapport en mars 2018 en vue « donner un sens à l'intelligence artificielle ». 

Le 14 juin 2018, la direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l’État a lancé un appel à manifestation d'intérêt afin de sélectionner des projets permettant le développement de l'intelligence artificielle dans les services publics.

L’administration fiscale, elle aussi, utilise désormais l'intelligence artificielle dans le cadre de la lutte contre la fraude fiscale. Dans ce prolongement de l'utilisation de ces techniques, l'arrêté du 29 janvier 2019 crée « un traitement automatisé d'analyse prédictive relatif au contrôle des dépenses de l’État ». Il introduit une vraie rupture dans le traitement des missions exercées traditionnellement par des agents publics. Il en résulte, peut-être, un changement de paradigme dans la gestion de l'action publique fondée traditionnellement sur la réalisation de tâches par des fonctionnaires, personnes physiques.

Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article
Du même auteur